Un peu d'histoire...

Les Eduens, peuple gaulois, avaient établi leur capitale, Bibracte, sur le Mont-Beuvray (Morvan) dominant ainsi les passages entre tous les grands bassins fluviaux entourant la Bourgogne. Stratégique !

Abandonnée au profit d'Autun (Augustodunum), la ville tombe dans l'oubli. Un oubli dont elle sort peu à peu depuis le XIXe siècle grace au travail de longue haleine des archéologues et scientifiques... Et quel travail ! Aujourd'hui on voit nettement se dessiner les rues, les quartiers, les maisons avec leur cave, les fontaines... qui s'étalaient sur près de 200 hectares ! 

Bibracte a vu passer des personnages hors du commun entre ses remparts. Alors, pourquoi pas vous ? Vercingétorix, pour commencer. Il y fut proclamé chef de la coalition gauloise. César, également, qui s'y arrêta après sa victoire à Alésia. Il parait que ce serait à Bibracte qu'il aurait mis la dernière main à son livre "La guerre des Gaules".

 

Bibracte, un musée résolument moderne intégré au paysage morvandiau
Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Bibracte, un musée résolument moderne intégré au paysage morvandiau Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Bibracte à l'ère numérique
Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Bibracte à l'ère numérique Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Bibracte, des expos et ateliers accessibles aux enfants
Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Bibracte, des expos et ateliers accessibles aux enfants Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Poteries
Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Bibracte, poteries Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Une après-midi de visite,

des fouilles en passant par le musée

Fouilles à Bibracte
Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Bibracte, sous le dôme, la ville...
Antoine Maillier-Centre archéologique européen de
Bibracte

Les fouilles

Abandonnée il y a 2 millénaires, la cité de Bibracte sort peu à peu de l'oubli grace aux campagnes de fouilles qui s'y tiennent chaque année depuis le XIXe siècle. Chacune apportant son lot de découvertes, la vie de nos ancêtres se révèle à nous peu à peu

Alors on chausse une bonne paire de chaussures et on part, seul ou avec un guide, à la rencontre des Eduens sur les quelques 200 hectares que couvrait la ville. Un impressionnant site archéologique, classé "Grand Site de France" !

Site archéologique de Bibracte
Visite au musée Bibracte
Alain Doire - BFC Tourisme

Le musée

C'est dans un batiment ultra moderne que le Musée archéologique de Bibracte a trouvé sa place, tout de béton et de surfaces vitrées... parfaitement intégré dans le paysage du Morvan.

En Bourgogne, "Archéologie" ne rime pas forcément avec "poussiereux", que nenni ! Dans ce musée, des dispositifs numériques innovants se multiplient et racontent l'histoire de Bibracte et sa redécouverte au fil du temps. Ateliers, visites commentées, écrans, tablettes... la journée risque de passer très vite, trop vite !  

Le Musée de Bibracte
Bibracte
Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Sur les traces de Vercingétorix au fil de l'itinéraire Bibracte-Alésia
Alain DOIRE/Bourgogne-Franche-Comte Tourisme
A pied, à cheval ou VTT

Sur les pas de Vercingétorix

C'est à Bibracte que Vercingétorix fut proclamé chef de la coalition gauloise avant d'entrer en résistance face à l'Empire romain, plus tard, c'est à Alésia qu'il dû capituler et déposer les armes aux pieds de César intégrant ainsi toute la Gaule dans l'Empire romain.

Des hauteurs de Bibracte à l’oppidum d’Alésia, un circuit retrace les moments forts de l’histoire gauloise. Il se veut le plus fidèle possible à la réalité historique et à l’itinéraire emprunté par les troupes gauloises, parties à la rescousse de leur chef Vercingétorix. A suivre à pied, à cheval ou en VTT, au choix...

L'itinéraire Bibracte-Alésia

Les queules du Morvan
Alain DOIRE/Bourgogne-Franche-Comte Tourisme
Connaissez-vous ?

Les queules

Vous en rencontrerez pendant vos excursions au Mont-Beuvray. Tordus, arrondis, bosselés... vous ne pourrez les manquer ! "Qu'est-ce donc ?" Nous direz-vous.

Ce sont des queules : des restes d'anciennes haies. Autrefois, on tressait les jeunes arbres pour créer des haies et ainsi délimiter les champs. Dès qu’une haie s’éclaircissait, les jeunes branches étaient ployées vers le sol et tressées comme de l’osier. Une technique qui nous vient de loin : nos ancêtres les Gaulois l'utilisaient déjà !

Un pied dans la nature, l'autre dans l'histoire

Complétez votre découverte, pour une expérience totale !

Autun, le temple de Janus
Alain DOIRE/Bourgogne-Franche-Comte Tourisme

Autun

La ville de Bibracte fut abandonnée au profit d'Autun, Augustodunum pour les puristes, qui montre, elle aussi, un riche patrimoine gallo-romain. A Autun, faites un saut dans le temps !

Découvrir Autun
Vue sur le Morvan depuis Bibracte et le Mont Beuvray
Antoine_Maillier__Centre_archeologique_europeen_de_Bibracte-

Le Mont-Beuvray

Ce sommet où est implanté le site de Bibracte offre une multitude de sentiers de balades à parcourir librement ou accompagné.

Découvrir le Mont Beuvray
Uchon dans le Morvan
Alain DOIRE/Bourgogne-Franche-Comte Tourisme

Le Morvan

Un espace 100% nature où chacun trouvera son bonheur qu'il soit intéressé par la culture, le sport ou la gastronomie... Ou tout ça à la fois ! Une petite montagne au centre de la Bourgogne qui réunit tous les ingrédients d'une escapade en mode "déconnection totale".

En route pour le Morvan
En résumé
A propos
Bibracte, un musée résolument moderne intégré au paysage morvandiau Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Bibracte à l'ère numérique Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Bibracte, des expos et ateliers accessibles aux enfants Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte
Bibracte, poteries Antoine Maillier-Centre archéologique européen de Bibracte