Tourisme urbain

Terre de culture, de gastronomie, d'œnologie et d'Histoire, la Bourgogne a tout à offrir. Nous partageons ici 5 expériences que nous avons vécues le temps d'un week-end dans cette belle région française, entre Dijon et Beaune, le long de la route des Grands Crus.

De bonnes idées à piocher pour organiser votre futur séjour dans le pays du vin !

1. Visiter Dijon avec un Greeter

Pour visiter Dijon en autonomie, il y a le parcours de la Chouette. On peut aussi découvrir le patrimoine du chef-lieu de la Bourgogne accompagné d'un bénévole amoureux de sa ville, un Greeter:  Pierre, un habitant passionné d'Histoire et d'Architecture. Pierre nous montre ses coins préférés et aime nous conter les anecdotes liées aux monuments et bâtisses de la ville. Il nous confie ses bons plans et bonnes adresses de café, fromagerie, moutarderie ou encore restaurant comme la Maison des Cariatides au 28, rue de la Chaudronnerie.

La balade gratuite dans Dijon peut durer entre 2 et 4 heures selon vos envies. Visiter Dijon avec un Greeter est une expérience absolument unique et inoubliable doublée d'une rencontre conviviale et authentique avec un dijonnais !

 

2. Vignobles et dégustation des vins de Bourgogne

Depuis Dijon, c'est en voiture de location que nous partons sur la route des Grands Crus en direction de Beaune. La ville laisse peu à peu place à un paysage viticole et aux 1247 Climats de Bourgogne, ces parcelles délimitées et nommées il y a des siècles qui dessinent si joliment le paysage de la région. Depuis le 4 juillet 2015, les Climats du vignoble de Bourgogne ont d'ailleurs rejoint la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le long de la route des vins de Bourgogne, les vignobles se succèdent, les villages aussi. Le village des Nuits-Saint-Georges mérite qu'on s'y attarde pour s'imprégner de l'atmosphère bourguignonne, déguster des vins de renom, et faire la visite de caves.

Nous nous rendons aussi au 7, rue de la Boulotte à Marsannay-La-Côte. Nous avons rendez-vous avec Marie-Françoise Audoin, Greeter elle-aussi. Femme passionnée, elle nous fait visiter son domaine et nous emmène visiter les Climats de Bourgogne alentours et leurs plus beaux points de vues.

Les vendanges manuelles ont eu lieu très récemment. Nous avons le privilège de voir les cuves pleines de la dernière récolte.  La cuvée 2015 s'annonce sous les meilleurs hospices !

En un mot, l'amour de la région dans laquelle vivent les Greeters comme Marie-Françoise, nous invitent à apprécier la région différemment et à y revenir aussi !

 

3. Le Cavage des chiens et déjeuner à la truffe

La Bourgogne regorge de produits du terroir. Sur la route des Grands Crus, nous nous rendons au château d'Entre-Deux-Monts qui se situe à quelques kilomètres du village de Nuits-Saint-Georges. C'est lors du week-end de la fête de la gastronomie qui a lieu tous les ans en septembre en France - et donc en Bourgogne - que nous avons été initiés au cavage des chiens, par Thierry Bezieux, le propriétaire du domaine, heureux de partager avec nous sa passion pour les truffes.

Nous avons de la chance car le cavage est de saison pour ce qui est de la truffe de Bourgogne. Nous l'accompagnons dans le truffier du domaine avec ses fidèles chiens prêts à partir à la recherche des truffes de surface. Une véritable chasse au trésor démarre. Très vite, le plus fidèle ami de l'homme localise une truffe au pied d'un chêne. Nous sommes chanceux. C'est habituellement très long d'en trouver ce qui explique son prix élevé. Thierry Bezieux finit le travail en prenant d'infinies précautions pour ne pas abimer le champignon. Voilà une bien belle expérience insolite à vivre en Bourgogne.

Après l'effort, le réconfort ! Place à un picnic « tout à la truffe » au château d'Entre-Deux-Monts dans le cadre de l'opération « Fantastic Picnic ». C'est l'occasion de déguster une assiette gourmande avec cake et jambon persillé aux truffes, et bien sûr du fromage aux truffes, le tout bien arrosé d'un bon vin de Bourgogne. Un bon moment à partager entre amis ou en famille. Tout au long de l'année, on peut retrouver l'ensemble de leurs produits dans la boutique l'Or des Valois.

 

4. Les Hospices de Beaune

A quoi bon visiter le patrimoine de la Bourgogne si ce n'est en faisant une halte aux Hospices de Beaune. En plus, c'est un incontournable sur la route des Grands Crus.

L'édifice de style flamboyant date du XVème siècle. Ce qui a retenu notre attention mis à part l'Histoire du site, c'est le contraste saisissant entre la façade extérieure relativement austère et la beauté architecturale de la cour intérieure avec son puits à eau, ses lucarnes sculptées et ses toits en tuile vernissée de Bourgogne. Vraiment impressionnant !

L'intérieur des Hospices est composé de différentes salles. La « salle des Pôvres » est la salle qui nous a le plus impressionnée par son architecture et son volume considérable. Les lits sont installés sur 700 m² de surface sous un plafond perché à 16 mètres de hauteur. Saisissant.

 

5. La Gastronomie bourguignonne

Dans la région, il y a bien sûr les visites des caves et tous les grands vins de Bourgogne à déguster le long de la route des Grands Crus, mais que serait la Bourgogne sans sa gastronomie ? La région est en effet le paradis des bons vivants épicuriens. Nous vous recommandons d'aller au 8, rue Faubourg Madeleine à Beaune chez le restaurateur Martial Blanchon aux Caves Madeleine. Ici, on prend plaisir à déguster une cuisine du marché revisitée dans un décor de cave à vins. Tous les plats sont composés d'une main de maître avec l'utilisation de produits du terroir bio et de saison accompagnés d'excellents vins. Une aventure culinaire et gustative inoubliable proposée par un jeune chef passionné et passionnant à vivre absolument. La carte change régulièrement à raison de 2 plats par jour en moyenne. Ce soir là, nous retiendrons le Salmorejo préparé avec ses 40 variétés de tomates de Loubet et l'originalité du dessert chaud-froid accompagné de sa glace au foin.

 

La Bourgogne, une région où culture et patrimoine, produits du terroir et gastronomie ou encore œnologie  et loisirs se conjuguent à merveille. Nous avons pu le vivre tout le long de la route des Grands Crus entre Dijon et Beaune le temps d'un week-end. Depuis que nous avons quitté la Bourgogne, on ne pense plus qu'à une chose, y retourner !

 

Offres associées
La Maison des Cariatides
Domaine Audoin
Château d'Entre-Deux-Monts
"Fantastic Picnic" en Bourgogne
Hospices de Beaune

Tags :

 

Voir tous les récits de voyage

Si on vous dit Dijon, vous pensez tout de suite à la célèbre moutarde. Mais en vérité, le véritable trésor de Dijon, c'est sa chouette et le parcours qui porte son nom. Véritable attraction en soi, le parcours de la chouette permet de passer par tous les lieux incontournables de la ville de Dijon. Une balade à travers le temps qui permet la découverte du patrimoine du chef-lieu de la Bourgogne d'une façon ludique.

 

Compte tenu de sa riche histoire et de l'abondance de musées et de beaux bâtiments que compte Dijon, la « capitale » de la Bourgogne est une destination idéale le temps d'un week-end. Pour mieux la découvrir, il suffit de suivre les flèches en bronze à l'effigie de la chouette  présentes tout au long du parcours de visite.

 

Nous en prenons plein la vue avec cet itinéraire de randonnée urbaine de 3 kilomètres composé de 22 étapes réalisable en un minimum de 2 heures. Entre sites historiques, musées, boutiques, restaurants et cafés, nous ne nous ennuyons pas. En plus, les musées sont gratuits pour tous à Dijon, de quoi découvrir un riche patrimoine sans se ruiner.

Si vous visitez Dijon un mardi, un jeudi, un vendredi ou encore comme nous un samedi matin, vous aurez le bonheur de visiter le marché couvert des Halles tout en goûtant aux produits du terroir.

Vous profiterez aussi de la beauté architecturale du bâtiment conçu par Gustave Eiffel, natif de Dijon. Une bonne occasion de voir la ville pleine de vie et d'animations.

 

Pour s'y retrouver dans cette visite de Dijon insolite, le guide papier du parcours de la Chouette est disponible sur demande à l'office de tourisme de Dijon. Il existe aussi l'application Le Parcours de la Chouette à télécharger sur son smartphone. Très utile et truffée d'infos vraiment intéressantes à écouter lors du parcours de la chouette, elle ne coûte que 2,99 euros.

Un parcours ludique très sympa existe aussi pour les enfants. C'est le parcours de la chouette junior.

 

Bref, que l'on soit en solo, en duo, en famille ou encore entre amis, le parcours de la chouette est vraiment un moyen sympa, ludique et en plus très bon marché de visiter Dijon en indépendant. Nous avons aussi testé la visite de Dijon avec un Greeter, un local passionné par sa ville. Une superbe expérience et un bon moyen d'avoir une autre vision de la « capitale » de la Bourgogne que l'on vous recommande vivement.

 

Les points forts du parcours de la chouette :

Après le point de départ situé dans les jardins de Darcy, le parcours emprunte la Porte Guillaume, à l'entrée ouest de la ville. On passe alors sous le magnifique Arc de triomphe de la ville de Dijon.

Le passage Darcy qui part de l'arc de triomphe est très commerçant. On trouve une multitude de boutiques dans cette rue piétonne mais on retient bien sûr la célèbre boutique Maille.

La place Grangier est un condensé d'Histoire. Ainsi, la place est intéressante pour son architecture. Du bâtiment style Art déco comme celui de La Poste au mystérieux immeuble style Art nouveau situé au début de la rue du château, ici, on voyage dans le temps. Après tant d'émotions, on vous conseille d'aller déguster un excellent café au 51, rue des Godrans, chez Bourbon Pointu.

Nous nous dirigeons ensuite vers les Halles. Elles ont été conçues par Gustave Eiffel entre 1873 et 1875 et nous rappelle le Crystal Palace à Londres. Le site est divisé architecturalement en 4 zones et en surfaces de ventes : Poissons, viandes, Légumes et fromages. A quelques mètres des Halles, rendez-vous ensuite rue Musette, au Café Chez Nous. La décoration style année 50 semble restée intacte malgré le temps qui passe.

Puis, après avoir admiré à l'angle des rues Musette et Quentin le plus petit bâtiment de France, nous voici place Notre-Dame devant l'imposante église Notre-Dame avec ses multiples gargouilles et son remarquable beffroi. La chouette que l'on trouve sur le côté gauche de l'édifice religieux (arrêt n°9) a toute une histoire. La tradition veut que l'on touche la chouette de la main gauche en faisant un vœu, sans croiser du regard le chat noir présent en équilibre sur le toit de la maison qui est au bout de la ruelle, juste à côté de la moutarderie Edmond Fallot implantée au n°16. C'est la séquence émotion de cette visite de Dijon !

Le passage que l'on emprunte depuis la place des ducs de Bourgogne côté Palais des ducs pour arriver place de la Libération, anciennement place royale, est un voyage encore une fois dans le patrimoine de la Bourgogne. Le Musée des Beaux-Arts tout proche mérite un détour notamment pour admirer les Pleurants des tombeaux des ducs de Bourgogne Jean sans Peur et Philippe le Hardi.

Pour profiter d'un magnifique panorama sur Dijon, grimpez les 316 marches de la tour Philippe le Bon. C'est une fois arrivé en haut de l'édifice que l'on domine la ville à 52 mètres de hauteur.

Ne ratez pas non plus la maison Mulot et Petitjean, 13 place Bossuet. La boutique est ouverte depuis 1796, autant dire que c'est une institution à Dijon, notamment pour ses Jacquelines et son pain d'épices.


Mulot & Petitjean

 

Nous vous laissons tout de même quelques belles surprises à découvrir tout au long de ce parcours de la Chouette. Bâtiments médiévaux, boutiques proposant des produits du terroir, musées, etc.

Mais visiter Dijon, c'est aussi découvrir la gastronomie de la Bourgogne.

Une Pause Gourmande à Dijon

La Maison des Cariatides au 28, Rue Chaudronnerie.

Idéal pour se faire plaisir le midi autour d'un menu du marché avec un choix entre deux entrées puis un poisson ou une viande et enfin un choix entre trois desserts. Le soir, un menu dégustation est décliné en 7 plats. Le bâtiment du XVIIème siècle, construit par un chaudronnier, nous invite à nous replonger dans l'histoire du commerce de Dijon et de la Bourgogne. Nous avons eu la chance de pouvoir tester les plats du chef Angelo Ferrigno Takaya Uchida qui a le don de composer sa partition avec une connaissance extrême de ses produits majoritairement bio, locaux et de saison. On recommande vivement !

 

Conclusion

Dijon est une ville bourguignonne au riche patrimoine qu'il est vraiment très agréable de visiter en quelques heures ou le temps d'un week-end. En plus, en suivant le parcours de la Chouette, il devient extrêmement facile de se repérer en ville et on est sûr de ne pas rater les incontournables.

Offres associées
Dijon
Musée des Beaux-Arts de Dijon
Mulot & Petitjean
Maison des Cariatides

Tags :

 

Voir tous les récits de voyage

Dijon est la ville de départ de toutes mes escapades bourguignonnes. J'y suis passée avant d'entreprendre des balades gastronomiques, des visites touristiques ou des randonnées à vélo sur la route des vins de Bourgogne ou le long des canaux. A chaque fois, j'y fais de nouvelles découvertes. Depuis que je suis maman je suis surtout sensible à tout ce que la ville propose pour une visite en famille. Voici  10 activités que je vous recommande pour découvrir Dijon avec les enfants :

1- Le Parcours de la Chouette :

En famille, suivez les chouettes qui se trouvent au sol, gravées sur des plaques dorées dans les ruelles du centre de Dijon. Vous pouvez récupérer le guide de ce parcours à l'office du tourisme ou télécharger l'application sur votre smartphone. Le circuit d'origine propose 22 étapes dans le centre historique et, depuis 2011, il existe trois itinéraires supplémentaires. Sur l'ensemble des parcours on passe par le quartier Jean-Jacques Rousseau, le quartier Zola, le Puits de Moïse et la Chartreuse de Champmol.


Chouette

La balade est simple pour les enfants mais selon leur âge je vous recommande de n'effectuer qu'une seule partie de l'itinéraire. Je n'ai suivi que la boucle principale. En chemin, les enfants apprécient les maisons à colombages, les trompe-l’œil, les clochers (Dijon est la ville aux 100 clochers !), les tuiles vernissées sur les toits et ils apprennent ce qu'est une échauguette.

Alors pourquoi une chouette ? Parce que c'est un symbole de la ville : il y en a une sculptée sur un mur de l'église Notre-Dame et selon la légende tous les passants la caressent de la main gauche pour que leur vœu le plus cher se réalise !

2 - La Maison Millière

Sur le toit de cette maison de style gothique, les enfants sont intrigués par la présence d'un Chat en étain et d'un Grand-Duc en céramique. Tout comme la chouette, ces mystérieux animaux font partie de la légende sur la réalisation des vœux : après avoir caressé la chouette, il ne faut pas regarder le chat noir tandis que le grand-duc envoie notre souhait vers le ciel. Quelques scènes du film Cyrano de Bergerac ont été tournées devant cette maison. Aujourd’hui, elle abrite un restaurant-salon de thé ainsi qu'une petite boutique de souvenirs.


Tour Philippe Le Bon à Dijon

3 - Le sommet de la Tour Philippe le Bon :

La tour construite au XViè siècle par Philippe le Bon domine le Palais des Ducs et des États de Bourgogne. Après avoir gravi 316 marches vous profitez, à 46 mètres de haut, d'une très belle vue sur la ville. Les enfants se dégourdissent les jambes tout en découvrant ce monument médiéval de Dijon. Par temps clair on peut même apercevoir le Mont-Blanc ! Bien penser à réserver auprès de l’Office de Tourisme de Dijon  pour la visite.

4 - Pain d'épices Mulot et Petitjean :

Après l'effort, le réconfort ! Si les enfants sont fatigués après le parcours de la Chouette ou après l'ascension de la tour Philippe le bon, rien de tel qu'une pause gourmande dans cette maison du pain d'épices fondée en 1796. Le pain d'épices est une tradition à Dijon. Goûtez le pain d'épices nature, les pains d'épices fourrés, les petits mulots et les nonnettes de Dijon. La boutique est à elle-seule un véritable voyage dans le temps. Mulot et Petitjean, 13 place Bossuet 21000 Dijon.

5 - Le carrousel de la place François Rude :

Pour les tout-petits, arrêtez-vous sur la place François Rude, une place très pittoresque du centre historique et offrez-leur un tour de manège. Pendant que les enfants s'amusent, vous pouvez admirer la statue Le Vendangeur avec sa fontaine.

6 - Les Fontaines place de la libération :

Depuis 2006, grâce à l'architecte Jean-Michel Wilmotte, cette place est devenue piétonne et des jets d'eau font la joie des enfants l'été quand il fait chaud. Anciennement place royale puis place des armes, la place de la Libération permet d'admirer le Palais des Ducs. Il s'agit d'une des plus belles places de France et elle occupe pas moins de 4680 m2 !

7 - Le jardin de l'Arquebuse et le jardin Darcy :

Ces deux jolis jardins de la ville permettent une pause en famille le temps d'un pique-nique ou pour laisser les enfants profiter des aires de jeux. Le jardin de l'Arquebuse a ma préférence : sur ses 5 hectares il abrite un jardin botanique, un arboretum, de très vieux cyprès chauves et de très beaux massifs de fleurs. Les lieux ont beaucoup de charme. L'été, les enfants peuvent même profiter de pataugeoires.

8 - Musée d'Histoire Naturelle :

C'est justement dans le jardin des sciences du parc de l'Arquebuse que se trouve le musée d'Histoire Naturelle de Dijon. Les enfants y découvrent la géologie de la région ; ils peuvent y observer de nombreux fossiles. Le premier étage présente le monde animal avec notamment des serpents, des animaux de la savane et des oiseaux tropicaux. 1 avenue Albert 1er 2100 Dijon. Visite gratuite.

9- La promenade de l'Ouche : La coulée verte de Dijon

La coulée verte de Dijon permet une balade de 2,2km le long de l'Ouche, à pied ou à vélo. Un des objectifs de cette promenade est d'atteindre le Lac Kir où il est possible de se baigner ou de pratiquer des sports nautiques comme le voilier ou le canoë-kayak. Tout au long de cette coulée verte, les enfants profitent de terrains de sports, d'aires de jeux et d'un parcours de santé.


Segway

10- Balade en Segway

Si vos enfants sont plus grands, réservez une balade en Segway auprès de l'office du tourisme : j'ai adoré ! J'ai opté pour une balade d'une heure vers la coulée verte et j'ai trouvé que c'était une manière originale et amusante de parcourir la ville. Le guide était très sympathique et nous a bien expliqué comment utiliser le gyropode pour la première fois. Je recommande !

En plus de ces dix activités à découvrir en famille tout au long de l'année, sachez que le dernier week-end de septembre, 200 orgues de barbarie animent les rues de Dijon pour le Festival International de Musique Mécanique. Il y en a de tous les styles, de tous les pays et de toutes les tailles, certains avec des automates. Les enfants sont fascinée par ces machines et par toutes les animations autour : concerts, manèges, bal, expositions, démonstrations... Une belle ambiance !

Alors ? Envie d'une escapade à Dijon avec les enfants ?
Offres associées
Tour de Philippe le Bon
Mulot & Petitjean

Tags :

 

Voir tous les récits de voyage

Si vous ne connaissez pas la Bourgogne, autant vous le dire dès le départ : en Bourgogne on mange bien ! On mange très bien même !

Moi qui suis plutôt gourmande, je dois bien avouer que durant mon week-end bourguignon j’ai été conquise par les différents produits du terroir que j’ai eu l’occasion de goûter. Et des occasions j’en ai eu des tas.

 

Pour mon premier repas en Bourgogne, je choisis un restaurant du centre-ville de Dijon. Ayant fait du tourisme dans la ville le matin, autant rester dans le quartier pour déjeuner.
Le matin durant ma visite, j’ai rapidement compris que Dijon était une ville de gastronomie. Les bourguignons aiment manger, et ont également de belles spécialités.

 

Mon déjeuner se passera donc à La Maison des Cariatides dans le centre-ville de Dijon. Un restaurant au concept novateur qui me parle complètement. Ici on mange local, et surtout on ne gaspille pas.

Le menu est imposé, espérons que tout me plaira.

 

J’avoue être un peu difficile. Gourmande mais difficile, et les menus imposés me font souvent peur.

Au menu ce jour-là, des plats aux noms évocateurs et gourmands. Mais certaines associations de produits m’inquiètent.

 

Je démarre avec une salade du Pré Velot et son magret de canard, vinaigrette de gingembre.

Bon ça commence un peu mal car le canard ce n’est pas mon truc et j’ai un peu de mal avec le gingembre. Mais comme je suis polie et bien élevée je goûte. Et je me délecte. C’est délicieux. Les produits se marient très bien ensemble, les saveurs se libèrent une à une dans ma bouche.

Finalement le gingembre j’adore ça !

 

On continue avec un plat qui, comme l’entrée, me laisse perplexe. Mulet de la Cotinière, céleri rave et son émulsion à l’anguille fumée.

Ayant été complètement bluffée par l’entrée, je goute évidemment mon plat. Et là encore la surprise est totale, et mes papilles sont en ébullition.

Je n’avais jamais gouté d’anguille jusqu’à ce moment. Et bien sachez que l’anguille c’est délicieux.

 

J’ai maintenant hâte de découvrir le dessert. La carte laisse le choix parmi 3 desserts. Je choisis la tarte au citron meringuée et sa glace au citron. Un choix assez classique, mais que voulez-vous, je suis gourmande.

Là non plus je ne serai pas déçue. Pas de grosse surprise pour le dessert, mais c’est encore une fois délicieux, et servi dans de juste proportion.

 

Le repas se termine. J’ai bien mangé, même très bien. Mais je ne me sens pas lourde. D’habitude, après un repas entrée-plat-dessert, je file à la sieste. Alors que là non. Je suis prête à repartir à la découverte de la Bourgogne.

 

Si cette adresse vous intéresse, je vous conseille de réserver avant votre venue, entre 10h et 14h ou entre 17h30 et 22h au 03 80 45 59 25 ou directement au restaurant, 28 rue Chaudronnerie à Dijon.

 

Le soir, je débarque à Beaune. La journée de visite m’a épuisée, et je commence à avoir un peu faim. Ca tombe bien car je dine à nouveau au restaurant ce soir chez Caves Madeleine.

 

Au menu du soir : menu dégustation spécialement conçu par le chef Martial Blanchon.
Je prends peur car j’ai beau être gourmande, j’ai quand même un petit estomac, et je n’arrive jamais au bout des menus dégustation.

 

Dans le restaurant, l’ambiance est très conviviale. La salle est petite, on se sent comme à la maison.

Le chef est même venu me parler et m’expliquer le déroulé du diner. Finalement j’ai hâte que ça commence.

 

Le diner commence avec accord met-vin à chaque plat. Heureusement les proportions sont parfaites pour mon petit estomac. Je termine chaque plat avec délectation.

Les associations de produits sont étonnantes et délicieuses.

J’ai oublié de vous préciser que dans ce restaurant, les produits sont bio et locaux. Que de bonnes choses dans l’assiette, et extrêmement bien préparées.

 

Je me régale du début à la fin, et je termine tout, même mon incroyable dessert au chocolat et glace au foin.

Quand je vous dis qu’on mange des choses surprenantes en Bourgogne !

 

Comme ma précédente adresse sur Dijon, Les Caves Madeleine est un endroit assez petit. Je vous conseille de réserver votre table par téléphone au 03 80 22 93 30 ou directement sur place au 8 Rue du Faubourg Madeleine, 21200 Beaune.

 

Le Dimanche, c’est mon dernier jour en Bourgogne. Il fait un temps magnifique et idéal pour un « Fantastic Picnic ».

C'est parti pour le fantastic picnic autour du theme des truffes ! #fantasticpicnic #mybourgogne #bourgogne #truffes

Une photo publiée par ✨ Julie ✨ (@mamafunky) le

C’est d’ailleurs le programme d’aujourd’hui. Le dernier week-end de Septembre, la région Bourgogne organise des « Fantastic Picnic » un peu partout dans la région pour promouvoir la gastronomie bourguignonne.

 

J’ai choisi pour ma part un picnic autour de la truffe. J’adore la truffe et la simple idée de manger tout un repas autour de ce produit me met en joie.

Je pars donc direction le Château d’entre-deux-monts, L’Or des Valois.

 

Au programme dès mon arrivée, un petit cours sur les truffes. J’apprends que la culture de la truffe se nomme la trufficulture et qu’il existe 4 types de truffes :

  • La truffe de Bourgogne au bon goût de noisette (ma préférée)
  • La truffe du Périgord au parfum très fort
  • La truffe brumale un peu sucrée
  • La truffe mésentérique

 

Ensuite tout le groupe par pour le cavage des chiens. C’est-à-dire que je pars chercher des truffes dans le truffiers du château.  Je n’ai jamais fait ça et j’ai adoré l’idée de découvrir comment se ramassait les truffes.

 

L’Or des Valois, là où j’étais, possède son propre truffier composé de différents types d’arbres : noisetier, tilleuls, pins noirs et bien sûr des chênes.

Nous aurons de la chance et les chiens trouvent ce jour-là 2 belles truffes !

 

Puis place au picnic autour de la truffe. Sur de grandes tables installées au soleil au bord d’un petit étang, on m’a servie une belle assiette remplie de produits du terroir typique de Bourgogne : jambon persillé, saucisson et autre rillettes de lapin, le tout aux truffes de Bourgogne évidemment.

Et en dessert, petit chou rempli d’une boule de glace à la vanille et aux truffes. Un délice !

 

L’Or des Valois  est ouvert toute l’année et propose un service de restauration le midi. Plus d’informations par téléphone au 0380333821 ou sur le site internet

 

Je ne vous ai pas parlé du vin, mais évidemment durant tout le week-end, j’ai eu l’occasion de déguster d’excellents vins.

Encore une fois, j’étais partie avec mon idée que je n’aimais pas trop les vins de Bourgogne. Heureusement ce week-end m’aura vite fait changer d’avis.

 

Mon prochain séjour sera probablement un séjour autour du vin, le long de la Route des Grands Crus., pour découvrir un peu plus le beau vignoble bourguignon.

 

Offres associées
Maison des Cariatides
L'Or des Valois
Fantastic Picnic en Bourgogne

Tags :

 

Voir tous les récits de voyage

Authentique, gastronomique, riche en patrimoine, la Bourgogne a l’avantage d’être à moins de deux heures de Lyon où je vis mais ce que j’aime aussi dans cette région c’est :

 

  1. Me promener dans Dijon en suivant le parcours de la chouette à Dijon

Pour découvrir Dijon sans avoir le nez sur le plan ou sur le gps de votre smartphone, il suffit de suivre le parcours de la chouette à l’intérieur du centre de la ville. Ce circuit se matérialise par des petites et grandes plaques dorées au sol à côté de chaque bâtiment, monument, lieu à ne pas rater. Cela plait aussi beaucoup aux enfants qui s’amusent à chercher la prochaine chouette (il y en a 22) tout en marchant sans jamais râler.

 

  1. Marcher dans les ruelles pavées

Si Dijon est une ville aussi agréable pour moi c’est que l’on peut se balader d’hôtels particuliers en hôtels particuliers, du quartier des antiquaires à la Place de la Libération au panorama incroyable en foulant les pavés (escarpins s’abstenir) et sans être dérangé par les voitures.

 

  1. Admirer les tombeaux des ducs de Bourgogne du musée des beaux arts de Dijon

Je visite rarement en priorité les musées lorsque je suis en voyage mais cela aurait été un tort de passer à côté du musée des Beaux Arts de Dijon. D’abord il est gratuit, il réunit de riches collections sur 14 salles et il renferme des chefs d’œuvre du Moyen Age comme les tombeaux de Philippe le Hardi et de son fils Jean sans peur. Je suis restée en arrêt devant la virtuosité de ces monuments funéraires dont les pleurants et les arcatures sont d’une finesse et d’une minutie exceptionnelles. Après les avoir admirés depuis la salle des tombeaux, je vous conseille d’emprunter l’escalier qui vous permet de surplomber les gisants.

 

  1. Voyager à travers l’histoire en admirant la façade des bâtiments

J’ai adoré écouter les anecdotes sur Dijon d’un greeter passionné par l’histoire et les petites histoires dans la grande Histoire. Grâce à lui, j’ai regardé attentivement les détails des façades des bâtiments. J’ai voyagé au Moyen Âge en entrant dans la cathédrale de Notre Dame et en découvrant sa Vierge Noire, en passant devant la maison Millière puis dans la rue Verrerie. J’ai fait un saut à la Renaissance, en pénétrant dans la cour de l’Hôtel de Vogue au portique si richement décoré avant de lever les yeux vers le Palais des ducs.

 

  1. Contempler les couleurs et les motifs des tuiles vernissés 

Si je devais associer la Bourgogne à une image en particulier, ce serait celle des toits en tuiles vernissées aux motifs géométriques uniques et aux magnifiques couleurs. J’ai pu contempler les toits polychromes de l’Hôtel Dieu de Beaune ou de quelques bâtiments en levant la tête à Dijon et si j’en ai l’occasion j’aimerais beaucoup voir ceux du château de Santenay ou ceux du château de Corton André.

 

  1. Goûter aux produits locaux

Cassis,  pain d’épices, vins, la Bourgogne est riche en produits locaux et réputée pour sa gastronomie.  Impossible pour moi de ne pas ramener dans ma valise quelques pots de moutarde de la boutique Fallot et de nonettes de chez Mulot & Petitjean pour prolonger le voyage.

 

  1. Suivre la route des grands crus

Par deux fois, j’ai eu l’occasion d’emprunter quelques kilomètres de la route des grands crus en Bourgogne et d’embrasser du regard les vignes qui se parent de couleurs chaudes au moment de l’automne.  J’aimerais prendre le temps la prochaine fois de m’y promener à pied, en vélo (ou pourquoi pas en Montgolfière) et en profiter pour m’arrêter dans quelques villages aux noms si prestigieux.

 

  1. Me poser dans la maison d’hôtes des clos de Challengette

A quelques kilomètres à peine de Beaune, j’ai posé mes bagages pour une nuit dans une des maisons d’hôtes du clos de la Challengette. Jackie et Patrick ont réaménagé de vieux bâtiments agricoles en deux maisons d’hôtes et un gîte. Quel bonheur le lendemain matin de se réveiller et d’apercevoir la vigne grimpante aux teintes automnales par la fenêtre de ma chambre puis de descendre dans la salle du petit déjeuner et de découvrir que la propriétaire des lieux avait allumé un feu. Entre l’ambiance très cosy de la pièce et la table généreusement garnie (brioche, pain frais, corbeille de petites confitures, raisins, yaourts, boissons chaudes et froides), j’ai joué les prolongations.

 

  1. Visiter le château de Couches

A l’occasion des Fantastic Picnic, j’ai passé une grande partie de la journée dans le site du château de Marguerites de Couches et j’ai vécu ces moments comme une parenthèse hors du temps. J’ai flâné dans le parc et dans le joli jardin avec ses buis sculptés derrière l’ancien logis (dans lequel habitent actuellement les propriétaires) avant de suivre la visite guidée. Du Donjon aux oubliettes en passant par la chapelle et les souterrains, j’ai plongé avec une joie quasi enfantine dans la vie au Moyen Age à travers des pièces, des objets et des anecdotes rythmant la visite. Le cadre est magnifique, le château étant érigé sur un piton rocheux. Il y a mille et une raisons d’y revenir pour profiter des dégustations de vin, des ateliers pour les enfants ( coiffe médiévale, atelier enluminure, peinture sur vitrail, animations à Noël….) ou poser ses bagages dans une des chambres d’hôtes et se prendre le temps d’une nuit pour une châtelaine.

 

  1. Découvrir la véloroute le long du canal de Bourgogne
Je savais qu’il était possible de naviguer sur le canal de Bourgogne et d’apprécier les paysages de cette région depuis le pont d’un bateau mais j’ai découvert l’existence sur la route du château de Couches , d’un large chemin réservé exclusivement aux véhicules non-motorisés et aux promeneurs. Je m’imaginais déjà revenir avec pique-nique et baskets en famille pour randonner sur un des tronçons de cette véloroute aménégée sur 125 km en côte d’Or.

 

Offres associées
Dijon
Musée des beaux-arts de Dijon
Hôtel-Dieu de Beaune
Moutarderie Fallot
Mulot & Petitjean
Clos de la Challangette
Château de Couches

Tags :

 

Voir tous les récits de voyage

Bec sucré ou bec salé, gourmet ou gourmand, petites ou grandes tables, premiers ou grands crus, la Bourgogne a mille et une façons de rimer avec gastronomie. Je vous invite ainsi à me suivre dans une balade gourmande.

Du marché à l’assiette

Pour se mettre en appétit, rien de tel qu’une visite au marché et aux Halles de Dijon dont les plans ont été conçus par Gustave Eiffel. Ces Halles ont été inspirées du Crystal Palace à Londres et construites pour séparer les différents types d’aliments (poissons, légumes, viandes, volailles). Aujourd’hui  on y trouve des étals de légumes et de fruits de producteurs locaux, de poissons et viandes mais aussi de miel,  de fromages et du vin.

En sortant, j’ai découvert dans une toute petite rue, la devanture du café Chez nous qui existe depuis 1850 et dont le décor a été conservé. J’aurais bien pris un petit noir dans cette institution dijonnaise, ce sera pour une prochaine fois.

Midi avait sonné et mes pas m’ont mené jusqu’au restaurant la maison des Cariatides remarquable d’abord extérieurement avec sa belle façade. On y observe 12 figures antiques, les 12 visages de la famille qui a construit cette maison. Le midi, un menu du marché est proposé avec un choix entre deux entrées, un poisson ou une viande et trois desserts. Une grande cuisine ouverte donne sur la salle et permet d’assister aux dressages des assiettes. Aux commandes de ce restaurant, Angelo Ferrigno, seulement 23 ans et dont le compte Instagram est aussi alléchant que le contenu de ses assiettes. Après un magret de canard servi avec une salade du Pré Velot et une vinaigrette au gingembre puis un Mulet de la Cotinière, céleri rave et émulsion à l’anguille fumée, j’attendais de pied ferme les desserts de Léon Bony. J’ai opté pour le crumble de quetsches, glace à la reine des prés, intriguée par ce parfum floral. Chaud, froid, croquant des fruits juste poêlés et onctuosité de la glace, le mariage était très réussi. J’avoue même n’avoir pas pu m’empêcher de goûter la crème brûlée et de sourire en entendant le doux bruit de la surface caramélisée qui se craquelle sous la cuillère avant de céder.


Plat

Souvenirs gourmands à manger et à boire

Ma promenade digestive m’a mené ensuite de boutiques gourmandes en boutiques gourmandes dans Dijon. La moutarde dans les esprits est intrinsèquement liée à Dijon, c’est même une expression. Je suis donc d’abord rentrée dans la boutique des Moutardes Fallot qui se situe à quelques pas de la célèbre chouette. Une fois à l’intérieur, j’ai été plus que surprise par le choix des parfums proposés et pour pouvoir en déguster plusieurs de retour à la maison, j’ai mis dans ma valise un assortiment de petits pots différents. Le greeter que j’avais rencontré quelques heures plutôt m’avait conseillé la moutarde au chablis, j’ai donc suivi son conseil. Il m’a aussi raconté que le soir, lorsque la nuit est tombée, un hologramme représentant un homme qui fabrique de la moutarde apparait derrière la vitrine.

Toujours dans le centre ville, se trouve la boutique de la moutarde Maille avec sa belle devanture. Tous les 6 mois, Maille propose un parfum spécial qu’on ne trouve que dans ce magasin ainsi qu’à Paris, New York, Tokyo et Londres. Si vous avez des amateurs de moutarde dans votre entourage, c’est donc l’endroit pour un cadeau gourmand.


Moutarderie Fallot

Avis au bec sucré, les spécialités à ne pas manquer en Bourgogne sont le pain d’épice et les nonnettes de Mulot & Petitjean. Ces dernières existent natures ou avec un cœur fruité (cassis, orange, citron) et même chocolaté. Cette fois, j’ai joué la carte 100% bourgogne en ramenant des nonnettes avec un intérieur cassis. Elles ne sont pas restées longtemps dans mon placard.

Après avoir fait le plein de souvenirs gourmands, direction les caves du Domaine Audoin à Marsannay-la-Côte où j’ai compris le travail minutieux et long qui se cache derrière chaque bouteille, observant le pigeage qui consiste à écraser le raisin une ou deux fois par jour pour améliorer sa macération. Chablis, Côte de Beaune, Gevrey-Chambertin, Côte de nuits, que de doux noms liés à la région Bourgogne qu’il est possible de découvrir en empruntant la route des grands crus. Cela a été  l’occasion pour moi de voir quelques parcelles de vignes produisant ces vins mondialement connus et de mieux comprendre la notion de climats.


Vignes

Des produits locaux mis à l’honneur

Le soir venu, je me suis attablée pour le dîner à l’une des tables du restaurant Les Caves Madeleine à Beaune pour un menu spécial dégustation. Ici plus que jamais les produits locaux et les hommes qui les travaillent sont mis à l’honneur par une cuisine sincère et savoureuse. Les assaisonnements ne sont pas là pour cacher la fadeur éventuelle d’un ingrédient mais au contraire pour magnifier tel légume ou aliment. Le pain bio est cuit au feu de bois en fin de cuisson, le salmorejo (soupe froide andalouse) est préparée avec 40 variétés de tomates différentes et chaque cuillère est comme une gorgée de soleil. Jamais je ne me suis autant régalée avec des haricots verts servis croquants avec un sablé de vieux comté (crumble réalisé à partir de farine, comté et parmesan passé au four puis poêlé). Le filet de cannette fermière des Dombes était délicieux avec son bouillon clair et ses légumes du moment. Grâce à Martial Blanchon qui est à la tête du restaurant depuis mai 2014, j’ai goûté ma première crème glacée au foin dans un chaud froid de chocolat Grand cru Valrhona, un final qui a ravi l’accro au chocolat que je suis.

Gastronomie et patrimoine : les « Fantastic Picnic »

Lors de la fête de la gastronomie, la région Bourgogne propose aux bourguignons et bourguignonnes comme aux touristes de passage de participer à un des 54 événements qui s’inscrit dans la manifestation Fantastic Picnic. De nombreux pique-nique sont organisés à cette occasion dans des lieux très variés et étonnants. Dans ce cadre, j’ai déjeuné au Château de Couches. Le cadre est magnifique et avant de passer à table, la visite des lieux est à ne manquer sous aucun prétexte.  Quant au pique-nique en lui-même, il était proposé à travers différentes formules (possibilité d’amener son propre pique nique, ardoises médiévales avec des légumes oubliés). J’ai goûté la version chic préparée par Christophe Leduc, chef à l’Hostellerie le Cèdre (5 étoiles) à Beaune. Au menu bouet de pois-cassés, tortillas façon arboulastre et dessert aux notes d’orange, pain d’épices et eau de rose, le tout accompagné d’une très bonne bouteille de Blason de Vair :  une façon parfaite de conclure cette balade gourmande qui, je l’espère, vous a mis l’eau à la bouche.

 

Offres associées
Maison des Cariatides
Moutarderie Fallot
Boutique Maille
Mulot & Petitjean
Domaine Audoin
Château de Couches
Hostellerie Le Cèdre

Tags :

 

Voir tous les récits de voyage

Si tu passes par la Bourgogne ou si tu as choisi cette magnifique région pour poser tes valises quelques jours, je vais tenter de t’indiquer tout ce que j’ai eu la chance de découvrir le week-end dernier (ou ce que j’aurai l’occasion de re-découvrir dès qu’une prochaine escapade bourguignonne se présentera),

Considérant que tu arrives en TGV comme moi, tu seras au coeur de Dijon, la gare TGV Dijon ville ne te demande pas beaucoup d'organisation, des voitures de location à proximité, le tram également qui te conduira au coeur de la cité mais avant toute chose, je t'invite à passer par l'Office de Tourisme qui va forcément te communiquer toutes les informations utiles pour visiter cette commune de 150 000 habitants, chef lieu de la région Bourgogne.


Dijon

J'avais rendez-vous avec Sylvie. Sylvie est greeter pour la ville de Dijon, elle donne de son temps bénévolement pour faire découvrir "son" Dijon à la fois culturel et gourmand, ça tombe plutôt bien, je ne dissocie pas la découverte d'une ville sans goûter à ses spécialités culinaires et quand tu es en Bourgogne tu es chanceux (Moutarde évidemment, pain d'épices, les jacquelines etc... ), Dijon a de très belles boutiques gourmandes à visiter presque comme un musée, une chose est quasiment certaine on ne sort pas indemne d'une telle visite.

Coup de coeur pour "Mulot & Petitjean" une maison fondée en 1796, héritière d'une longue et prestigieuse histoire qui a fait de Dijon la capitale française du pain d'épices. Entre tradition et modernité, cette entreprise familiale a su conserver l'esprit authentique fidèle à une tradition et un savoir-faire transmis de génération en génération. Cette boutique est aussi belle à voir que ses produits sont de qualité à la dégustation.

Ensuite il te faudra forcément passer par la moutarderie d'origine "Edmond Fallot", des méthodes ancestrales de fabrication, un parcours interactif pour fabriquer par exemple sa propre moutarde, un voyage initiatique où tous les sens seront mis en éveil afin de découvrir cette dernière grande moutarderie familiale de Bourgogne.


Pots de moutarde

A Dijon je t'invite à suivre le parcours de la chouette qui te fera découvrir tout simplement l'essentiel de ce qu'il faut voir dans cette superbe ville, tu pourras acheter un petit guide du parcours qui t'expliquera toutes les étapes du circuit mais le plus simple est encore de télécharger l'application Le Parcours de la chouette à 2,99 euros.

Enfin une table pour déjeuner (ou dîner évidemment) et reprendre des forces entre deux visites, personnellement j'ai découvert la formule unique du déjeuner, un Menu du Marché avec un choix entre deux entrées puis un poisson ou une viande et enfin un choix entre trois desserts (le soir, un Menu Dégustation décliné en 7 plats) et j'ai grandement apprécié le concept, le lieu, la qualité des produits (et surtout la tarte au citron meringuée oups !) : La Maison des Cariatides.


Maison des Cariatides

Bon il est temps de sortir de Dijon pour découvrir les merveilleux paysages de la Bourgogne et ses riches villages alentours où chaque nom m'a fait fait rêver jusqu'à Beaune où il me semble indispensable de faire une pause et pourquoi par d'y poser ses valises pour une nuit (ou davantage) !

Surtout engage toi sur la route des Grands Crus, une route touristique qui traverse la partie la plus prestigieuse du vignoble de Bourgogne, si tu la suis entièrement tu seras passé par les trente-huit villages viticoles pittoresques  des Côte de Nuits et Côte de Beaune, entre Dijon et Santenay, sur une longueur de 60 km.

Ainsi tu pourras aisément visiter une cave et te faire expliquer en détail, le terroir et les climats. Ce terme de "climats" est typiquement bourguignon. Il constitue la définition bourguignonne du terroir. Ils sont des parcelles de terre précisément délimitées, bénéficiant de conditions géologiques et climatiques spécifiques. Combinées au travail des hommes et "traduits" par les deux grands cépages, Chardonnay et Pinot Noir, elles ont donné naissance à une exceptionnelle mosaïque de crus hiérarchisés et mondialement réputés.


Climats du vignoble de Bourgogne

J'ai eu la chance de rencontrer Marie-Françoise Audoin du Domaine Charles Audoin à Marsannay-la-côte qui nous a conté divinement et surtout passionnément son domaine, le fonctionnement des cuves et nous avons pu mettre les mains dans les cuves et toucher ce qui sera dans quelques jours un Grand vin de Bourgogne.

45 kilomètres après Dijon, tu arriveras à Beaune, où forcément il faudra y visiter les Hospices célèbre Hôtel-Dieu,  de style gothique flamboyant avec toiture en tuile vernissée de Bourgogne, fondé au XVe siècle par le chancelier des ducs de Bourgogne Nicolas Rolin et son épouse Guigone de Salins, à Beaune en Côte-d'Or en Bourgogne. Il est célèbre, tant par son architecture traditionnelle bourguignonne que par son prestigieux domaine viticole bourguignon dont la production est vendue aux enchères pour financer son fonctionnement, sous le nom de vente des hospices de Beaune.

Pour dîner (par exemple) je te conseille le restaurant "Caves Madeleine", Martial Blanchon est un jeune chef passionné et doué, j'ai particulièrement apprécié sa cuisine bio entièrement, le choix de ses produits est crucial et il n'hésitera pas à te communiquer toutes les informations à ce sujet. J'ai adoré les saveurs qu'il s'est appliqué à nous faire découvrir ainsi que l'accord mets et vins à tomber à la renverse.

Après ce feu d'artifice de découverte culinaire, j'avais terriblement envie de me poser dans un lieu à la fois convivial et chaleureux, j'ai trouvé tout le confort que je désirai à l'hôtel "Le Home" dans cet esprit "comme à la maison" où je me sens si bien, une ancienne demeure bourguignonne entourée d'un jardin fleuri et arboré.

Voici mon carnet d'adresse pour un week-end bourguignon bien rempli et passionnant et tout le bonheur de le partager avec vous.

 

Offres associées
Office de tourisme de Dijon
Mulot et Petitjean
Moutarderie Edmond Fallot
Maison des cariatides
Domaine Charles Audoin
Hospices de Beaune

Tags :

 

Voir tous les récits de voyage

C'est une invitation a venir découvrir le Sennonais et la ville de sens et ses environs où je réside depuis 2 ans : un très riche patrimoine historique de saint-Louis à Victor Hugo, la cathédrale Saint-Etienne (première construction gothique de cet ampleur) a fêté ses 850 ans en 2014. A découvrir également, un musée avec entre autres une grande et superbe collection de "silex taillés".

Visitez le vieux quartier avec ses maisons a colombage, des monuments historiques, plusieurs parcs et jardins superbes, des restaurant gastronomiques, ...

Vous pouvez suivre mes balades et mes périgrinations dans Sens et ses proches environs sur : http://muldersens89100.wordpress.com

 

 

 

Offres associées
La cathédrale et la palais Synodal de Sens

Tags :

 

Voir tous les récits de voyage