Une plongée dans les souvenirs

Je dirige l’entreprise Mulot et Petitjean à Dijon, qui fabrique du pain d’épices depuis 1796. Le nom Mulot et Petitjean date de 1901, lorsqu 'Auguste Petitjean a épousé une demoiselle Mulot. Dès lors, deux maisons de pain d’épices se sont réunies. Un mariage qui a donné naissance à une famille, mais également à l’entreprise que l’on connaît aujourd’hui.

C’est important d’avoir un savoir-faire, mais ce qui l’est encore plus, c’est de savoir le transmettre…

Une histoire de transmission

Pour moi, perpétuer l’histoire familiale n’a pas été une évidence au départ, parce que pour succéder à son papa ou à sa maman, il faut trouver sa place. Dans mon cas j’ai eu beaucoup de chance car je me suis épanouie dans ce métier. Je dois dire que participer à la restructuration, l’évolution et l’innovation de notre entreprise m’a passionnée, j’y ai pris beaucoup de plaisir !

Un savoir-faire reconnu 

Dernièrement, on s’est rendu compte que le consommateur avait besoin de se raccrocher à des valeurs et des produits qu’il connaît, et donc, des produits locaux. Notre entreprise est labellisée “Entreprise du Patrimoine Vivant”, un label qui est délivré par le Ministère de l’Economie, pour valoriser un savoir-faire, l’art de le transmettre et la capacité à innover. Je compare toujours l’entreprise a une bicyclette : le jour où on arrête de pédaler, on finit par tomber ! 

Devanture typique de la célèbre boutique dijonnaise
My Destination - BFC Tourisme

Les secrets du pain d’épices

Pour Mulot & Petitjean, conserver la tradition est primordial, parce que nos clients sont attachés à leurs produits. Par exemple, la nonnette est une madeleine de Proust pour certains… Une spécialité, elle doit toujours être irréprochable.

Boutique Mulot et Petitjean à Dijon
My Destination - BFC Tourisme

Dans les coulisses de la fabrique

Sur le site de la fabrique, on trouve bien sûr nos ateliers de fabrication, mais également un musée dans lequel nous avons souhaité raconter l’histoire de la maison et celle du pain d’épices en France, et comment il est arrivé jusqu’à nous, en Bourgogne.

C’est vrai que la façade est très belle avec ses colombages… Et l’intérieur aussi avec ses plafonds à l’ancienne. La première partie de la boutique n’a pas été touchée !

Découvrir la fabrique et le musée
La Fabrique de pain d'épices Mulot et Petitjean
Alain Doire - BFC Tourisme
Le pain d'épices, spécialité de Bourgogne
Alain Doire - BFC Tourisme

La fabrication du pain d’épices

Les ingrédients de base du pain d’épices sont la farine, le miel, le sucre, le jaune d’oeufs, les épices et les poudres levantes. Le choix des matières premières et de leur provenance est essentiel à la fabrication du produit. Le pain d’épices est régi par un code d’usage, et donc on doit respecter un certain nombre d'étapes pour le produire. Il faut savoir que le pain d’épices est un produit qui se conserve très bien, nature, il va pouvoir se conserver 4 ans ou même plus ! 

On commence par l’élaboration d’une pâte mère, qui va reposer une quinzaine de jours. Dans cette pâte se crée un réseau de protéines qui va donner la possibilité au pain d’épices de pousser, comme on dit. La seconde étape s’appelle le braquage, on peut ajouter ici d’autres ingrédients comme les fruits confits ou les amandes. La fabrication est encore manuelle, moulée à la main, et découpée à l’ancienne.

Ce qui est magnifique ici, c’est que l’on sent les effluves jusque dans la boutique !

Découvrir la boutique de Dijon

 

Des produits inimitables 

En plus du pain d’épices sous toutes ses formes, nous produisons des nonnettes, des mini-nonnettes, des jimbettes, ainsi qu’une spécialité dijonnaise qui s’appelle la jacqueline, que l’on a repris d’un pâtissier dijonnais qui s’appelait Antonin Michelin. Nous fabriquons également quelques biscuits et quelques bonbons que nous commercialisons principalement dans nos magasins de centre-ville. 

Nos produits sont commercialisés sur toute la France. Dans nos boutiques à Dijon et à Beaune, et chez nos revendeurs, les épiceries fines. On peut les trouver aussi dans quelques stations d’autoroutes en Bourgogne. On a une large gamme de revendeurs et de clients et on les remercie toujours de promouvoir ce produit unique.

Découvrir la boutique de Beaune

 

Mulot et Petitjean
Cherrystone
Mulot et Petitjean Cherrystone
Pain d'épices Mulot & Petitjean
My Destination - BFC Tourisme
Pain d'épices Mulot & Petitjean My Destination - BFC Tourisme
Pain d’épices Mulot & Petitjean
My Destination - BFC Tourisme
Pain d’épices Mulot & Petitjean My Destination - BFC Tourisme
Aperçu des gourmandises confectionnées par la maison
My Destination / BFC Tourisme
Aperçu des gourmandises confectionnées par la maison My Destination / BFC Tourisme

Catherine vous emmène

En automne, je trouve qu’il y a une sorte de douceur de vivre, on peut faire de très belles balades, et (re)découvrir des lieux magnifiques…

Vendanges à Vosne-Romanée
My Destination - BFC Tourisme
idée week-end

A l’arrivée de l’automne...

L’automne en Bourgogne arrive finalement assez tôt, ce qui caractérise la lumière qui commence à baisser, les couleurs mais également les odeurs, notamment dans les sous-bois…

C’est une saison attendue parce que c’est celle des vendanges ! Si on n’y participe pas, on s’attend à ce que le vin soit bon chaque année. C’est une saison plutôt festive qui crée une belle dynamique dans la région. 

Immersion dans le monde du vin
Le vignoble à l'automne
My Destination /BFCT

Pour une balade automnale...

La première chose à faire avant de partir en balade, c’est de glisser une nonnette dans son sac à dos pour une promenade, pour la déguster en forêt ou dans les vignes ! A titre personnel, j’aime me balader du côté du Clos Vougeot. Cette année, j’ai décidé de redécouvrir des endroits que je n’avais pas vu depuis longtemps… Je suis notamment allée au Château de Commarin, et à l’Abbaye de Fontenay, que je vous conseille particulièrement à l’automne ! Les bords de Saône sont aussi très agréables...

Château du Clos de Vougeot
Alain DOIRE / Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Château du Clos de Vougeot Alain DOIRE / Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Abbaye de Fontenay à l'automne
F. Dupin
Vue sur l'Abbaye de Fontenay

Abbaye de Fontenay à l'automne

F. Dupin

Son carnet d’adresses

Parmi les lieux où j’aime aller en Bourgogne, il y a les villes, comme Dijon, ou Beaune. L’automne nous donne envie de déambuler dans les rues, avec son ambiance particulière.

Et puis il y a aussi les sites de visites, les artisans, les producteurs... A Beaune il y a la Moutarderie Fallot. A Flavigny il y a les anis, et le village en lui-même. Je pense également au Cassissium qui explique la fabrication de la crème de cassis et à la Veuve Ambal celle du crémant.

En résumé
À propos
My Destination - BFC Tourisme
A propos
Mulot et Petitjean Cherrystone
Pain d'épices Mulot & Petitjean My Destination - BFC Tourisme
Pain d’épices Mulot & Petitjean My Destination - BFC Tourisme
Aperçu des gourmandises confectionnées par la maison My Destination / BFC Tourisme
A propos
Château du Clos de Vougeot Alain DOIRE / Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Vue sur l'Abbaye de Fontenay

Abbaye de Fontenay à l'automne

F. Dupin
Voir sur la carte