Trajet moto dans les vallées de l'Ouche et de l'Auxois

Départ Dijon 412 km

Plaisir de la conduite Difficulté parcours moto

Attrait touristique Difficulté parcours motoDifficulté parcours motoDifficulté parcours moto

Confort duo Difficulté parcours motoDifficulté parcours motoDifficulté parcours moto



 

Carnet pratique

Téléchargez toutes les informations sur les routes, les étapes et les distances.

Road-book(PDF - 192 Ko)

 

Carte de l'itinéraire(PDF - 608 Ko)





© Michelin - Itinéraire (texte, cartographie et road-book) issu des 90 virées à Moto France 2011

Au cœur de la Bourgogne coulent les sources géologiques de la Seine historique et de la Gaule. La terre des ducs de Bourgogne est aussi terre de spiritualité, héritière de deux grands ordres monastiques, terre de patrimoine, terre nourricière, emblématique d'une grande gastronomie et de bons vins... Bref, une terre de motards.

Dijon > Châtillon-sur-Seine

Difficile de rester insensible à la richesse patrimoniale de la capitale de Bourgogne et à l'intense activité culturelle de cette ville universitaire animée. Pour seulement flâner dans les plus belles rues de Dijon, suivez le parcours de la Chouette (fléché au sol). Si vous ne pouvez y passer la journée, deux sites à visiter obligatoirement : les tombeaux des ducs de Bourgogne et des grands-ducs d'Occident, au musée des Beaux-Arts ; et le puits de Moïse, un des grands classiques de l'art gothique, à la chartreuse de Champmol, dans le parc du centre hospitalier psychiatrique qui occupe depuis 1843 le site du monastère médiéval.

Pour sortir de Dijon, prenez la direction de l'autoroute A 38, qui commence par la N 5. Dans Talant, banlieue de Dijon, cessez de suivre la N 5 avant de franchir l'Ouche et prolongez tout droit sur la D 10. Au niveau de la gare de Neuvon, tournez à droite pour rester sur la D 10 et prendre la direction du circuit de Dijon-Prenois, qui accueille notamment chaque année en mai les Coupes Moto Légende, rassemblement européen de motos classiques et rendez-vous des passionnés de motos de collection. Contournez ensuite la forêt de Pasques pour suivre le cours de la rivière Suzon par des routes champêtres bien agréables jusqu'à Messigny-et-Vantoux.

Remontez sur Saussy : un beau tronçon de 15 km de petite route viroleuse conduit jusque Moloy. Il suffit ensuite de suivre la D 901 à travers la campagne bourguignonne par Aignay-le-Duc et son intéressante église gothique du 13e siècle. Prolongez pour rejoindre la D 971 jusqu'à Châtillon-sur-Seine. Rien ne laisserait présager, en flânant dans les vieux quartiers de cette coquette petite ville, qu'elle recèle en ses murs une extraordinaire découverte archéologique : le trésor de Vix issu d'une tombe princière celte découverte sur la butte de l'oppidum du mont Lassois, non loin de là. Pour ceux qui préfèrent les beautés de la nature, il vaut mieux venir en hiver pour contempler le spectacle impressionnant de la source de la Douix, affluent de la Seine au débit particulièrement fort.

Châtillon-sur-Seine > Dijon

Quittez Châtillon-sur-Seine par la grande ligne droite de la D 980 vers Montbard. Dans Coulmier-le-Sec, tournez à gauche vers Villaines-en-Duesmois, puis à droite vers Touillon afin d'arriver directement sur l'abbaye de Fontenay. Tapie dans un vallon solitaire et verdoyant, la deuxième fille de Clairvaux donne une vision exacte et magnifique de ce qu'était un monastère cistercien au 12e siècle : un ensemble d'art roman, protégé par son enceinte, tout en équilibre et en harmonie. L'abbaye a été inscrite en 1981 au patrimoine mondial par l'Unesco.

La suite du parcours vous mène sur diverses routes de campagne qui relient les différents sites touristiques, nombreux entre Montbard et Dijon. Ainsi, en face du village de Bussy-le-Grand, se dresse le château de Bussy-Rabutin. La visite est l'occasion de découvrir l'histoire rocambolesque de Roger de Rabutin, comte de Bussy (1618-1693), officier de Louis XIV et homme de lettres libertin et insolent, à qui sa liberté de ton causa bien des ennuis. Après avoir visité le château et ses intérieurs richement décorés, avec d'extraordinaires galeries de portraits et deux parties incontournables : la tour Dorée et le cabinet des Devises, découvrez le parc et les jardins, attribués à Le Nôtre.

A un jet de pierre de Bussy-Rabutin se trouve le site d'Alésia, les fouilles de l'antique forteresse gauloise sur les pentes du mont Auxois, sur la commune d'Alise-Ste-Reine. Après des décennies de polémiques, les historiens et archéologues sont aujourd'hui certains que cet emplacement est bien celui où eut lieu le siège des troupes gauloises, commandées par Vercingétorix, par les armées romaines de Jules César, en 52 avant Jésus-Christ. Vous pouvez visiter le site des fouilles sur la ville gallo-romaine au sommet de l'oppidum de 100 ha. Au pied de la colossale statue en bronze de Vercingétorix, le panorama s'étend sur la plaine des Laumes et les sites occupés par l'armée romaine lors du siège d'Alésia.

Un peu plus loin, près de Flavigny-sur-Ozerain, se dresse le camp de César. Le village lui-même, accroché à son rocher isolé par trois cours d'eau, révèle une grandeur passée dans ses rues étroites, ses portes fortifiées et les vestiges de ses remparts. C'est aussi la patrie des délicieuses petites billes rondes avec un cœur en graine d'anis, fabriquée depuis le 16e siècle dans l'abbaye de Flavigny.

Repartez par le village de Darcey vers Frôlois pour effectuer une petite boucle par de petites routes tournicotantes par Hauteroche et Thenissey, avant de revenir sur Frôlois et son château. Récupérez la D 6 et partez vers Dijon. Après Chanceaux, la première route à droite vous mène aux sources de la Seine. Elles s'écoulent dans un petit vallon planté de sapins, depuis une grotte aux pieds de la Nymphe de la Seine, copie d'une statue symbolisant le fleuve. Clin d'œil, le site appartient depuis 1864 à la Ville de Paris. Allez d'abord voir la source principale, puis marchez jusqu'à la source de la Coquille (boucle de 1 km environ) dans un joli cirque glaciaire, dont le site escarpé vous offre de jolies vues sur le Châtillonnais. De St-Germain-Source-Seine, gagnez Salmaise, puis Vitteaux. La large D 905 commence à vous ramener vers Dijon, mais après l'échangeur autoroutier de Sombernon, elle se rétrécit, puis s'arrête au Pont-de-Pany.

Passez (pour la troisième fois) au-dessus de l'A 38 et prenez la D 33 le long du canal de Bourgogne, dans lequel vient se jeter l'Ouche. La route qui épouse les contours du canal s'avère très agréable, verdoyante et bien aménagée. Attention à la présence de cyclistes. Une belle piste cyclable suit le même tracé, mais de l'autre côté du canal. Elle coupe la route une seule fois, juste après La Bussière-sur-Ouche, avant le pont : passez avec précaution. Au Pont-d'Ouche, au confluent entre la rivière et le canal, la D 18 à gauche, puis la petite D 2 conduisent vers Savigny-les-Beaune, un pays réputé pour la qualité de ses vignobles. L'imposant château du 14e siècle abrite un important espace d'exposition comprenant une collection de voitures de compétition Abarth, et près de 80 avions de chasse à réaction disséminés dans le parc. Au deuxième étage du château, une collection de plus de 250?motos, des marques les plus prestigieuses aux plus éphémères, présentée hélas sans commentaire. Pour Dijon, vous avez le choix : l'autoroute, la grande route (par D 974) ou les petites routes du road-book, par Gevrey-Chambertin, un nom cher à tous les amateurs de bons vins. Remplissez les valises, c'est la fin de la virée...

infos complémentaires parcours motoEn cas de panne
 JB motorcycles à Saint-Apollinaire
203 route de Gray - Tel. 03 80 74 09 25