La Charité-sur-Loire et Prosper Mérimée

Pretty Romane - Crédits : Bourgogne-Franche-Comte Tourisme

Comment Prosper Mérimée à sauvé l'église de la Charité-sur-Loire ?

 

Où l’on fait la connaissance d’un amoureux des vieilles pierres. “Je n'aime de l'histoire que les anecdotes.” Prosper Mérimée


La Charité-sur-Loire - Crédits : Alain Doire

1840. La route royale qui relie Paris à Nevers présente pas mal de soucis. On projette donc d’en modifier le tracé, au niveau de la ville de la Charité-sur-Loire. C’est bien simple, pour faire passer la future route, on va raser l’église médiévale ! Mais un homme compte bien empêcher ce projet...

 

Car l’église Notre-Dame de la Charité-sur-Loire est véritable trésor. Bâtie à la fin du XIe siècle, c’était l’une des plus grandes églises de France ! Ce chef-d’œuvre de l’architecture romane - l’art de cette période du Moyen Âge - a vaillamment survécu au passage du temps. Mais cela ne semble pas émouvoir les urbanistes du XIXe siècle…

Église Notre-Dame de La Charité-sur-Loire - Crédits : Alain Doire Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

 

H.E. Capron, Prosper Mérimée, vers 1880, Université de Toronto

Leur manque de scrupule s’explique en partie par le fait qu’à l’époque, les vieilles pierres du Moyen Âge n’intéressent à peu près personne.
Heureusement, ce n’est pas le cas de l’écrivain Prosper Mérimée qui se passionne pour les édifices anciens. Au point que, pour les protéger, il est devenu inspecteur des Monuments historiques. Scandalisé par le projet de route, le voilà qui s’interpose, proteste, et exige que le tracé soit modifié pour épargner l’église.

 

Grâce à sa ténacité, Notre-Dame de la Charité-sur-Loire est sauvée ! Et il a bien fait, puisqu’aujourd’hui le monument est reconnu comme un trésor de l’art roman. Quant à Mérimée, les habitants de la Charité lui ont rendu hommage en baptisant, à l’intérieur du prieuré, un petit passage à son nom…

Église Notre-Dame de La Charité-sur-Loire - Crédits : Alain Doire - Bourgogne-Franche-Comte Tourisme

 

Article réalisé en collaboration avec Artips.


ARTIPS