Histoire de la Bourgogne

La Bourgogne a la chance de porter un nom qui résonne dans l’Histoire. En témoigne son patrimoine d’une richesse et d’une variété rares. De vestiges gaulois en clochers romans, des trésors des villes d’art aux splendeurs des châteaux, entre la mémoire du monde industriel et les créations du futur, elle vous réserve d’infinies découvertes.

Crédit : A. Doire / Bourgogne Tourisme

 

Crédit : A. Doire / Bourgogne Tourisme

Des chasseurs préhistoriques aux Gaulois et Romains

La Bourgogne a été, de par sa situation géographique, au cœur de l’épopée celte. C’est ici que se sont déroulés les épisodes décisifs de la conquête de la Gaule. Le trésor de la dame de Vix, les ex-voto des sources de la Seine, les fortifications de Bibracte témoignent de son rayonnement il y a plus de deux millénaires. Mais dès longtemps avant les premiers Celtes, des chasseurs solutréens ont réalisé des prouesses techniques comme les lames de silex de Volgu et des peintures parmi les plus anciennes au monde, aux grottes d’Arcy-sur-Cure.

Sur les traces des moines et des ducs

C’est en Bourgogne que sont nés les deux plus grands mouvements monastiques du Moyen Age. Cluny puis Cîteaux furent, du Xe au XIIe siècle, des centres spirituels, intellectuels, artistiques et même politiques de premier ordre pour toute l’Europe. De Vézelay à Paray-le-Monial, de Fontenay à La Charité-sur-Loire, des édifices majestueux illustrent ce rayonnement. Et la Bourgogne doit aussi aux moines de nombreux fleurons de ses vignobles, dont le célèbre Clos de Vougeot.

A partir du XIIIe siècle, les ducs capétiens de Bourgogne avaient organisé un solide état princier, avec Dijon et Beaune comme capitales et parsemé de places fortes. Leurs successeurs Valois, surnommés les « Grands Ducs », en firent une construction politique s’étirant du duché originel jusqu’aux côtes de la mer du Nord, à cheval sur le royaume de France et le Saint Empire. Retrouvez le faste des palais princiers à Germolles comme au Musée des Beaux-Arts de Dijon et à l’Hôtel-Dieu de Beaune, la puissance des forteresses de Chastellux à Semur-en-Brionnais et à Talmay.

Splendeurs des châteaux et gloires littéraires

Tantôt somptueux, tantôt champêtres, des châteaux résidentiels entourés de leurs parcs rappellent les relations à la fois fortes et distantes que la Bourgogne entretenait avec le pouvoir royal sous l’ancien Régime. Les villes historiques sont truffées des hôtels particuliers de leurs maîtres. Des personnages célèbres – Vauban, Buffon et Madame de Sévigné, Lamartine et Romain Rolland, Colette et Jules Roy – seront vos guides dans une région inspiratrice des hommes et femmes de lettres.

Dans cette Bourgogne profondément attachée à ses racines rurales, musées et reconstitutions permettent aussi de découvrir comment vivaient et travaillaient les paysans et les vignerons, les meuniers et les artisans d’autrefois.

Etapes de modernité

Riche de ses ressources minières, de ses cours d’eau et de sa position géographique, la région qui vit naître la photographie par le génie de Nicéphore Niépce a une vocation industrielle très ancienne. Forges et carrières, mines images et écomusées vous ouvrent les portes de leurs mondes, des rives de l’Yonne jusqu’aux confins du Lyonnais. Mais la créativité bourguignonne, c’est aussi la technopole de Magny-Cours et la Fabuloserie à Dicy, la cocotte-minute SEB, l’inoxydable mobilier Tolix et de nombreux centres d’art contemporain du nord au sud de la Bourgogne… pour ne citer que les plus connus.